Le conservatoire de Paris exclut Jérôme Pernoo pour un an

Par Antoine Pecqueur

À la suite d’accusations de violences sexuelles et d’une enquête interne, l’établissement a prononcé une sanction disciplinaire à l’encontre de l’enseignant, professeur de violoncelle, mais pas de licenciement pour faute grave. En cause : ses « méthodes d’enseignement ». 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le violoncelliste Jérôme Pernoo ne reprendra pas ses cours à la rentrée au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP). L’institution, dirigée par Émilie Delorme, a prononcé à l’encontre du professeur une exclusion temporaire d’un an, à compter du 9 septembre 2021, durant laquelle, précise le CNSMDP dans un communiqué, « Jérôme Pernoo ne dispensera plus ses enseignements au conservatoire et sera privé de traitement pendant toute la durée de cette mesure ».