La colère monte dans les rangs de la police

Par

L’exaspération des policiers est à son comble, après l'agression de Viry-Châtillon. Depuis deux ans, la menace terroriste et l'encadrement des manifestations contre la loi sur le travail ont épuisé des agents qui peuvent être visés partout.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des policiers se sont rassemblés mardi un peu partout en France devant leurs commissariats à l'appel de quatre syndicats, pour manifester leur exaspération après l'agression de quatre agents le week-end dernier à Viry-Châtillon, dans l’Essonne. L'organisation majoritaire chez les gardiens de la paix, Alliance, appelle quant à elle à une « grève du zèle », consistant à ne répondre qu'aux appels d'urgence.