«Gilets jaunes»: l’acte IX maintient à la hausse la mobilisation et la tension

Par et

Les récentes déclarations d’Emmanuel Macron (sur le « sens de l’effort ») et de Christophe Castaner (sur la liberté de manifester) n’ont pas découragé les « gilets jaunes », qui ont défilé à Paris et dans toute la France en nombre sensiblement à la hausse par rapport à la semaine dernière. Des affrontements avec les forces de l’ordre ont également eu lieu sur les Champs-Élysées et dans plusieurs villes en région.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Annoncé inflammable, l’acte IX de la mobilisation des « gilets jaunes » s’est déroulé sous haute surveillance, avec un dispositif de plus de 80 000 policiers mobilisés dans toute la France. Ce samedi, les manifestations ont rencontré un écho supérieur à la semaine dernière. Comme si, quelles que soient les paroles du pouvoir, que celui-ci manie la carotte ou le bâton, elles n’avaient pas de prises sur le mouvement.