Dans les Ehpad, des soignants fâchés avec la vaccination

Par

Parmi les aides-soignants ou les infirmiers, peu se portent à ce stade candidats, jugeant les connaissances sur les effets secondaires du vaccin trop faibles. Ces personnels ont perdu toute confiance dans les recommandations des autorités.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a quelques jours, Véronique a reçu un coup de fil de l’Ehpad où vit son père. En tant que personne de confiance, elle devait décider pour lui : se fera-t-il vacciner contre le Covid-19 ? « S’il ne se fait pas vacciner et qu’il attrape le coronavirus, je vais m’en vouloir. Mais s’il lui arrive quelque chose à cause du vaccin, je m’en voudrais aussi. » Elle a finalement accepté « dans la mesure où le virus est déjà rentré là où il est ». En revanche, pour elle-même, travaillant aussi dans un Ehpad, la vaccination, c’est niet.