Hulot candidat écolo travaille désormais sa gauche

Par

Ce mercredi à Sevran, l'animateur d'Ushuaïa s'est lancé dans la course à la présidentielle, en se présentant à la primaire écologiste face à Eva Joly. Ancien conseiller de Chirac et initiateur du Grenelle de l'environnement, il se positionne clairement contre le pouvoir actuel. Ci-dessous un entretien avec «Terra Eco» et notre dossier Hulot:

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De la rédemption à l'annonciation. Ce mercredi, Nicolas Hulot a déclaré sa candidature à la primaire écolo en vue de la présidentielle de 2012. Depuis Sevran (Seine-Saint-Denis), l'ancien journaliste aventurier a choisi de se lancer dans l'arène, comptant bien justifier les raisons de son «changement de cap»: passer de l'observation journalistique de la planète, parfois complaisante avec les multinationales qui lui nuisent, à l'action politique pour influer sur son sort. Mais aussi sortir de l'observation du paysage politique, par-delà la gauche et la droite, pour découvrir le clivage et la confrontation.