Le maire d’Allauch rattrapé par de vieilles histoires

Par et Julien Vinzent (Marsactu)

Maire d'Allauch depuis 1975, l'ancien sénateur PS Roland Povinelli a été mis en examen le 10 juin, notamment pour la promotion éclair de sa directrice de cabinet et l'emploi douteux de sa belle-fille comme assistante parlementaire. L'élu de 73 ans, également accusé d'avoir privatisé une bastide publique, dénonce une « cabale électorale ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après deux jours de garde à vue, Roland Povinelli, maire socialiste d’Allauch (Bouches-du-Rhône) depuis 1975, a été mis en examen dans la soirée du mercredi 10 juin pour abus de confiance, détournement de fonds publics, faux et usage de faux, ainsi qu’utilisation privative de domaine public. Il était entendu dans le cadre d’une information judiciaire, ouverte en février 2014 et menée par la juge d’instruction Anne Tertian, pour corruption active et passive, trafic d'influence et détournement de fonds publics.