Ziad Takieddine est un contribuable comblé. Le marchand d'armes millionnaire, principal suspect dans le volet financier de l'affaire Karachi, ne paie pas d'impôt sur le revenu, ni d'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), alors qu'il est propriétaire, en France, d'un patrimoine estimé à plus de 40 millions d'euros, selon des documents signés de sa main obtenus par Mediapart.