Christophe Caresche, illustration et défense du libéralisme façon Valls

Une discussion très âpre pour le numéro de rentrée d’Objections. Invité Christophe Caresche, député PS de Paris, fidèle de Manuel Valls, social-libéral décomplexé. Entre lui et les «frondeurs» de son parti, il y a plus qu’une divergence. Une rupture qui s’entend derrière chaque mot.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

Tout au long de cet entretien, Christophe Caresche, député socialiste de Paris, assume la ligne économique du gouvernement : « On a besoin de la finance ! » s’écrie-t-il sans détour, défendant à la fois la déclaration d’amour aux entreprises de Manuel Valls, devant le Medef, et la mise à l’index des fraudeurs présumés du chômage, prononcée par François Rebsamen.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié