Légitime défense: Cazeneuve cède aux policiers

Par

La droite en avait rêvé, le PS le fait. Le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve a confirmé le 12 novembre 2015 son intention d'élargir les conditions dans lesquelles les forces de l'ordre peuvent ouvrir le feu, au-delà des cas de légitime défense. Il s'agirait surtout de cibler des « forcenés » déjà passés à l'acte.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La menace terroriste a bon dos. Déjà utilisée pour justifier la légalisation de techniques de surveillance intrusives des services de renseignement, elle sert désormais au ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, interviewé dans Libération, pour envisager d'autoriser les policiers à ouvrir le feu en dehors des cas de légitime défense.