L'immeuble de «Libération» est au cœur de montages offshore

Par

Le siège du quotidien est détenu par une cascade de sociétés, logées au Luxembourg, au Panama ou aux îles Vierges britanniques. Bruno Ledoux, l'un des actionnaires du journal, en est le détenteur minoritaire. Le fisc réclame plus de 40 millions d'euros d'impayés dans une procédure encore en cours de jugement. Le propriétaire de l'immeuble a par ailleurs signifié sa volonté de vendre ses avoirs immobiliers.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour les « esprits étriqués » de l’équipe de Libération, cela risque d’être un nouveau choc. Le principal actionnaire du journal, Bruno Ledoux, détient, avec ses associés, le siège du quotidien à travers une cascade de sociétés passant par plusieurs paradis fiscaux : Luxembourg, Panama et îles Vierges britanniques.