François Bayrou et le micro-parti d'un de ses proches

Défenseur acharné d'une République irréprochable, François Bayrou promet de mettre fin aux micro-partis. Ils sont plus de 300 en France, pour servir les intérêts personnels de ceux qui les créent. Parmi eux, Agir pour demain est celui d'un de ses soutiens, le député du Tarn, Philippe Folliot. Qu'en dit l'état-major du candidat centriste ?

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Cela fait partie de ses ardents combats : une vie politique plus transparente, une démocratie plus propre. François Bayrou a même consacré un de ses quatre forums thématiques au « Nouveau contrat démocratique ». « Il s'agit de faire de la France un pays respectable, enfin dans ses institutions, respecté dans le fonctionnement de son pouvoir. Il s'agit plus profondément de rendre ou de donner à la France et aux Français quelque chose qu'ils ont perdu depuis longtemps, c'est l'estime et le respect envers ceux qui les gouvernent », disait-il à la Maison de la chimie, le 25 février dernier.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal