Triangle de Gonesse: la justice s’oppose au bétonnage

Par

La justice rejette une nouvelle fois l’urbanisation du « Triangle de Gonesse », ces 700 hectares de terres agricoles entre les aéroports de Roissy et du Bourget. « Un nouveau revers » pour le gigantesque centre de commerces et de loisirs EuropaCity, selon ses opposant·e·s. Mais les porteurs du projet pensent avoir le temps pour eux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La justice rejette une nouvelle fois l’urbanisation du « Triangle de Gonesse », ces 700 hectares de terres agricoles étendues entre les aéroports de Roissy et du Bourget. Mardi 12 mars, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a annulé la délibération du conseil municipal de la ville de Gonesse de septembre 2017 approuvant la révision du plan local d’urbanisme (PLU). Ce document permet l’urbanisation du triangle, et donc la construction de son aménagement le plus connu et le plus vilipendé : le mégacentre de commerces, d’hôtellerie et de loisirs, EuropaCity, porté par Auchan et le groupe chinois Wanda (lire ici, en PDF la décision du tribunal).