La commission pour réformer l’enseignement des SES fait la part belle à l’économie néolibérale

Par

La composition du groupe d’experts chargé d’élaborer les futurs programmes de sciences économiques et sociales, dans le cadre de la réforme du lycée, risque d’inquiéter encore davantage les professeurs qui enseignent cette discipline. Mediapart en dévoile la liste, qui fait bonne place aux milieux conservateurs ou patronaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est peu dire que les professeurs de sciences économiques et sociales (SES) sont inquiets. Devant le ministère de l’éducation nationale, le 11 avril, ils étaient déjà plusieurs centaines à manifester contre la réforme du lycée voulue par leur ministre de tutelle, Jean-Michel Blanquer, et les conséquences qu’elle pourrait avoir sur l’enseignement de leur discipline. Mais la composition du groupe d’experts chargé d’élaborer les futurs programmes des SES risque de renforcer encore davantage leur mécontentement.