Omniprésent, Mélenchon veut «fournir une boussole»

Par

Après deux années compliquées, le chef de file de La France insoumise veut se rendre incontournable en vue de la présidentielle de 2022. « C’est l’épreuve des caractères » qui se joue durant la crise sanitaire, explique-t-il à Mediapart.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La blague tourne depuis deux mois dans le petit monde insoumis : « Ce n’est pas Jean-Luc qui a peur du Covid, c’est le Covid qui a peur de Jean-Luc ! » Jusqu’ici, en tout cas, le député de Marseille, pourtant plongé durant des semaines dans le cluster de l’Assemblée nationale, n’a pas été inquiété par le virus. Mieux : la pandémie semble lui offrir une occasion inespérée de se refaire une santé politique après deux années de déconvenues.