En Corse, le député Rocca Serra est visé par une enquête judiciaire

Par

La justice soupçonne le député LR sortant, candidat à sa réélection dans la 2e circonscription de Corse-du-Sud, d’avoir sous-évalué d’au moins un million d’euros sa déclaration de patrimoine. Une enquête préliminaire est ouverte.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Candidat à un quatrième mandat dans la 2e circonscription de Corse-du-Sud, Camille de Rocca Serra est visé par une enquête préliminaire, ouverte le 2 février dernier par le parquet de Paris. Ce pilier de la droite insulaire, membre du parti Les Républicains et soutien de François Fillon, est un ami personnel de Nicolas Sarkozy, qui a été son témoin de mariage et qu’il a souvent reçu en Corse. Dimanche 11 juin, il est arrivé en tête dans sa circonscription, avec 36 % des voix (le détail des résultats ici).