Le personnel soignant divisé sur l’obligation vaccinale

Par

Les soignants réfractaires à la vaccination risqueront une sanction à partir du 15 septembre, une suspension de salaire qui pourrait aller jusqu’à six semaines. La nouvelle, parfois mal accueillie, suscite des questions.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«C’est comme si on avait reçu une baffe. Toutes mes collègues aussi sont en état de choc. » Aide-soignante à l’Ehpad de Boulogne-Billancourt et syndiquée à la CGT Santé, Malika Belarbi ne décolère pas au lendemain de l’allocution d’Emmanuel Macron. Hier, le président de la République a annoncé que le personnel soignant devrait être obligatoirement vacciné d’ici au 15 septembre.