Médecine: le scandale à retardement de la Dépakine

La Dépakine, anti-épileptique commercialisé par Sanofi depuis 1967, a provoqué des milliers de malformations congénitales et de troubles du développement cognitif. Le ministère de la santé doit aujourd'hui répondre aux demandes des victimes, alors que les risques du produit, connus depuis 1982, ont été insuffisamment pris en compte pendant plus de 30 ans.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est un scandale sanitaire qui pourrait se révéler d’une ampleur comparable, sinon supérieure, à celle du scandale du Mediator. La Dépakine, médicament anti-épileptique commercialisé depuis 1967 par Sanofi, a provoqué des milliers de graves malformations congénitales et de troubles du développement cognitif, alors que ses risques sont connus depuis 1982.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal