Pas le moment de discuter de la présidence de Nissan, dit Senard

Par
Jean-Dominique Senard a déclaré jeudi à l'occasion de sa première visite au siège de Nissan en tant que président de Renault qu'il était prématuré de discuter de son éventuelle nomination à la présidence du constructeur japonais après l'éviction de Carlos Ghosn.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

TOKYO (Reuters) - Jean-Dominique Senard a déclaré jeudi à l'occasion de sa première visite au siège de Nissan en tant que président de Renault qu'il était prématuré de discuter de son éventuelle nomination à la présidence du constructeur japonais après l'éviction de Carlos Ghosn.