La loi Macron remet au goût du jour le conflit d'intérêts

La loi Macron veut donner la possibilité aux experts-comptables d'avoir des activités de conseil juridique, au risque de créer des situations structurelles de conflit d’intérêts. Les leçons d’Enron ont été oubliées.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Volontairement opaque et fourre-tout pour que personne ne puisse en appréhender la portée, la loi Macron n’a pas fini de nous réserver des surprises. Tandis que les députés et l’opinion se focalisent, à juste titre, sur les dispositions importantes de l’ouverture le dimanche, la réforme prud’homale et la libéralisation des autocars, d’autres mesures sont en train d’être adoptées en toute discrétion, bousculant des pans entiers du monde des affaires et du droit. Il en va ainsi des textes qui élargissent les missions des experts-comptables, les autorisant à l’avenir à réaliser des actes juridiques et de conseil.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À ne pas manquer

Énergies — Reportage
Une livraison d’uranium russe repérée à Dunkerque malgré la guerre en Ukraine
Mediapart a assisté mardi, sur le port du Nord, au déchargement de dizaines de conteneurs et de fûts de substances radioactives en provenance de Russie. C’est la première fois depuis février 2022 qu’une cargaison d’uranium naturel russe est photographiée en France. 
par Jade Lindgaard
Fiscalité — Analyse
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
L’affaire Kohler — Enquête
Le n° 2 de l’Élysée, Alexis Kohler, s’enferre dans le déni face aux juges d’instruction
Mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » en septembre, le secrétaire général de l’Élysée se voit reprocher « sa participation » comme haut fonctionnaire, entre 2009 et 2016, à des décisions touchant le groupe MSC, lié à sa famille. Lors de son interrogatoire, il s’est dit « choqué » que « son intégrité » soit mise en cause.
par Martine Orange
Asie et Océanie — Analyse
Xi Jinping, le pompier pyromane
L’atelier du monde est au bout du rouleau et dans toute la Chine, des protestations réclament la fin des mesures draconiennes de contrôle social décidées au nom de la lutte contre le Covid. Le numéro un chinois est pris au piège de sa politique autoritaire.
par François Bougon