Le Vatican ne veut «rien lâcher sur la question de l’anthropologie chrétienne»

Par

Dans un texte publié le 10 juin, le Vatican poursuit, sous couvert de dialogue, son combat contre « l’idéologie du genre » accusée de détruire les fondements de la famille et donc de la société. Entretien avec le sociologue Romain Carnac, selon qui cet argumentaire a été construit dès les années 1980 sous Jean-Paul II.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Vatican a publié lundi 10 juin un texte à l’intention des communautés éducatives des écoles catholiques consacré à ce qu’il appelle « l’idéologie du genre ». Intitulé « Il les créa homme et femme » et rédigé par la Congrégation pour l’éducation catholique, ce document de 26 pages est destiné à aider ces communautés à contrer une « idéologie » qui « nie la différence naturelle entre un homme et une femme ». Sous couvert d’appel au dialogue, il n’évoque les notions de « queer », « transgenre », de « fluidité » ou de « genre neutre » que pour mieux les révoquer, comme menant vers « une société sans différence de sexe » et sapant « le fondement anthropologique de la famille ».