En Normandie, les pommiers, les vaches et le Meuh Cola

Par

À Saint-Pair-sur-Mer, trois Normands fabriquent depuis dix ans le Meuh Cola dans une limonaderie artisanale. Local et bio, ce soda s’oppose en tout au « coca-colonialisme » américain, apportant une démonstration d'une économie au service des gens

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il est presque minuit et dans l’un des plus vieux bars de Granville, en Normandie, les vinyles de rock se succèdent. Le tenancier du Winibelle arbore un grand sourire et un nuage de cheveux gris et bouclés. Jean-François sert les bières à tour de bras et s’amuse qu’on lui parle de sodas. « Ici, les gens boivent plutôt de la bière. » Entre deux clients, il raconte qu’il a servi le Meuh Cola, alternative normande à la marque américaine Coca-Cola, « au début de l’aventure » et que son inventeur, Sébastien Bellétoile, communément désigné ici, entre mer et campagne, « le gars de Meuh Cola », a toute sa sympathie.