Valls très à l'écoute de policiers très en colère

Par et

Manifestant ce mercredi devant le ministère de la justice à la suite d'une fusillade, les policiers interrogés étaient, en fait, surtout venus exprimer un ras-le-bol général visant également leur propre administration. Très à l'écoute, Manuel Valls a dégainé à chaud une série de mesures visant à simplifier la procédure pénale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce ne fut pas le grand soir redouté contre la ministre de la justice Christiane Taubira, malgré quelques slogans appelant à sa démission. Quelques milliers de policiers se sont rassemblés mercredi 14 octobre place Vendôme sous les fenêtres de la garde des Sceaux à l’appel de l’ensemble de leurs syndicats (gardiens de la paix, officiers et commissaires), unanimité assez rare pour être soulignée. Les négociations du préfet de police de Paris pour tenter de faire déplacer ce rassemblement devant le palais de justice auront été vaines.