Voile: Blanquer perturbe une majorité sans doctrine

Par

Le débat sur l’interdiction des femmes voilées lors des sorties scolaires, relancé par le ministre de l’éducation nationale, secoue au sein de La République en marche. Les tenants d’un respect strict de la loi s’opposent à une frange plus réactionnaire, proche des positions de la droite actuelle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

S’il avait dû passer une épreuve sur le thème « Comment apaiser un débat ? », Jean-Michel Blanquer aurait certainement eu une très mauvaise note ce week-end. Le dimanche 14 octobre, interrogé sur BFMTV à propos de l’agression d’une femme voilée par un élu RN lors d’une séance du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, le ministre de l’éducation a de nouveau fait part de sa vision toute personnelle de la laïcité au sein de l’école.