JO 2024 : la tentation sécuritaire

Par et

Les Jeux olympiques de Paris 2024 vont servir d’immense terrain de jeu pour « expérimenter » de nouvelles technologies (analyse d’images, de foules, suivi d’individus en temps réel...). Une aubaine pour les industries de la surveillance.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour promouvoir les JO de Paris, l’argument est ressassé à l’envi : les Jeux laisseront, bien au-delà de 2024, un « héritage » à la France entière, et à la Seine-Saint-Denis notamment. En visite jeudi à Saint-Denis, au siège du comité d’organisation des Jeux olympiques, Emmanuel Macron devait ainsi bloquer le financement de 5 000 nouveaux terrains de foot pour tous. En coulisse, « l’héritage » s’annonce surtout sécuritaire.