Explosion meurtrière de Saipol à Dieppe: plusieurs règles de sécurité n’ont pas été respectées

Par

Il y a un an, deux ouvriers de la sous-traitance sont morts dans l'explosion de l’usine Saipol à Dieppe, en Normandie. Un an plus tard, de nouvelles informations plaident pour de graves manquements à la sécurité. Selon la CGT, l’urgence était alors de reprendre au plus vite la production.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À Dieppe, il y a un an, une explosion fait trembler le quartier du port. Les étages de l’usine d’extraction d’huile Saipol, propriété du groupe agro-industriel Avril, sont en feu. À l’intérieur de l’extracteur de colza, tombé en panne deux jours plus tôt, deux ouvriers employés d’une société sous-traitance meurent, pulvérisés par le souffle, le 17 février 2018. Le premier, Stéphane, technicien, a alors 44 ans. Alexandre est âgé de 25 ans.