Vaccination: le Conseil d’Etat refuse de suspendre le partenariat avec Doctolib

Par

La haute juridiction administrative avait été saisie par un collectif reprochant à la société d’avoir confié l’hébergement des données des patients à Amazon Web Services, une société soumise au droit américain et aux programmes de surveillance permis par celui-ci.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Conseil d’État a rejeté, vendredi 12 mars, une demande visant à obtenir la suspension du partenariat liant le gouvernement à la société Doctolib pour la prise de rendez-vous dans le cadre de la campagne de vaccination contre le Covid-19.