Contrôler les «assistés»: pourquoi la notion de «fraude sociale» est trompeuse

Le sociologue Vincent Dubois dissèque dans un livre les pratiques des organismes de l’État, des politiques et de la presse pour contrôler ceux qu’ils appellent « les assistés ». En réalité, ce sont les plus précaires qui subissent le plus grand nombre de contrôles de plus en plus intrusifs, menés au nom de la lutte contre la fraude.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Contrôler les bénéficiaires des prestations sociales, pister et sanctionner les fraudeurs constitue, pour certains, une obsession politique et médiatique depuis deux décennies.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Aujourd’hui sur Mediapart

France — Enquête

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

dossier

par La rédaction de Mediapart

Politique — Reportage

par Pauline Graulle
Voir la Une du Journal