Mediapart, du lancement à la conquête

Par

Mardi 16 septembre 2008, Mediapart aura six mois. Six mois d'un pari de raison: prouver, à l'heure du tout publicitaire et de la course à l'audience, qu'il y avait bien place pour un journal numérique de référence, indépendant, dont la liberté repose sur la fidélité d'un public de lecteurs fédérés par l'acte d'achat. Ce pari a été gagné: pas un jour n'est passé depuis le 16 mars sans nouveaux abonnés, tandis que l'audience du site ne cesse de progresser. Après ce lancement réussi, reste à installer ce succès dans la durée. Ce fut l'objet d'un été studieux à Mediapart dont nous vous livrons les conclusions, décisions et innovations. Parmi celles-ci, un partenariat inédit avec l'agence de photojournalisme Vu, à découvrir sur notre site, vendredi 19 septembre, à 13 heures.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Toute aventure suppose un pari. Celui de Mediapart a été de mettre l'éditorial aux commandes, en y mettant les moyens humains et financiers nécessaires. Puis, de vérifier en temps réel la pertinence de nos intuitions de départ: un journal participatif reposant sur un modèle payant était-il viable sur Internet? Son offre rencontrait-elle une demande ou bien était-elle d'emblée récusée? Quel allait être son rythme de progression? Quelles perspectives se dessinaient alors pour un modèle économique encore plus innovant? Quelles étaient les hypothèses de croissance réalistes?