Près d'un mois de grève de la faim à PSA Poissy

Par

Sept syndicalistes Sud de l'usine de Poissy sont en grève de la faim depuis le 18 septembre. Ils dénoncent le harcèlement moral, la répression syndicale et les conditions de travail dégradées après la fermeture programmée de PSA Aulnay.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 18 septembre dernier, alors que la direction de PSA-Citroën démarrait les négociations avec les syndicats sur les accords de compétitivité en contrepartie d’un maintien dans l’emploi dans ses usines jusqu’en 2016, plusieurs sites renouaient avec la grève à travers la France contre ce projet de flexibilité qualifié d’« anti-social » pour les salariés. L'accord prévoit, entre autres, le blocage des salaires, la suppression de primes diverses, l’augmentation du nombre de samedis travaillés obligatoires assortie d’une baisse des rémunérations, une mobilité forcée... À Poissy dans les Yvelines où FO est majoritaire, 470 salariés débrayaient. Une situation assez inédite, depuis longtemps.