Le remaniement chahute le calendrier du PS

Par et
L'annonce du nouveau gouvernement a relancé la polémique au sein du Parti socialiste sur le calendrier des primaires, jugé beaucoup trop long par certains dirigeants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le remaniement était à peine annoncé que la polémique était déjà relancée: dès l'annonce de la reconduction de François Fillon à Matignon, le président du groupe PS à l'Assemblée, Jean-Marc Ayrault a lancé un appel pour accélérer le calendrier des primaires socialistes, jugé beaucoup trop tardif. «Le temps politique est en train de s'accélérer, le Parti socialiste doit revoir son calendrier pour que nous soyons en ordre de bataille», a-t-il redit lundi (voir ici).