AP-HP: une affaire de marchés publics embarrasse Martin Hirsch

Par

Selon nos informations, la Chambre régionale des comptes enquête sur des soupçons de favoritisme et de conflit d’intérêts dans l’attribution de marchés informatiques à l’AP-HP. Malgré plusieurs alertes internes lancées depuis trois ans, la direction du groupe hospitalier n’a pas réagi. Les marchés suspects portent pourtant sur près de deux millions d’euros. L’affaire tombe mal, à l’heure où l’hôpital public craque par manque de moyens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À l’heure où l’hôpital public craque de toutes parts par manque de moyens, qu’une grève des urgences s’enracine depuis neuf mois et qu’une nouvelle journée de mobilisation est prévue le 17 décembre, une affaire donne des sueurs froides à la direction de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et à son patron, Martin Hirsch. Selon nos informations, à l’occasion d’un contrôle du groupe, la Chambre régionale des comptes (CRC) d’Île-de-France a lancé, en septembre dernier, une enquête sur des soupçons de favoritisme et de conflits d’intérêts sur des marchés publics passés par la direction informatique de l’AP-HP.