Au procès du chanteur Stéphane Métro, le parquet requiert cinq ans de prison

Jugé devant le tribunal correctionnel de Bobigny le 14 décembre pour « atteintes sexuelles » et « propositions sexuelles » sur deux mineures de moins de 15 ans et un mineur de 15 ans, le metteur en scène de comédies musicales a reconnu une partie des faits.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Bobigny (Seine-Saint-Denis).– Cinq heures d’audience. C’est le temps qu’a duré, mercredi 14 décembre au tribunal correctionnel de Bobigny, le procès de Stéphane Métro, metteur en scène de comédies musicales, jugé pour « atteintes sexuelles » et « propositions sexuelles » sur deux mineures de moins de 15 ans et un mineur de 15 ans.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal