Paris XIVe : l’arrondissement maudit de NKM

Par

Présenté comme l’« une des clés » de la victoire de la candidate UMP à la mairie de Paris, le XIVe arrondissement pourrait bien être celui de sa défaite. À la fois bobo, bourgeois et populaire, il concentre à lui seul tous les obstacles auxquels Nathalie Kosciusko-Morizet fait face dans la reconquête de la capitale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un des ces « arrondissements périphériques » que les personnages de Modiano aiment arpenter de manière somnambulique. Une « zone neutre », ordinairement associée aux mots « calme » et « paisible », que Nathalie Kosciusko-Morizet envisage comme l’« une des clés » de l’élection de mars. « Je pense qu'on peut gagner le XIVe arrondissement et je le sens sur le terrain », s’est-elle encore convaincue, le jeudi 13 février, au « Forum municipales » organisé à Sciences-Po.