Un magistrat jugé pour avoir proposé à des inconnus de violer sa fille

Le procès pour « instigation, non suivie d’effet, à commettre un viol » est prévu vendredi 18 février, au tribunal correctionnel de Besançon. Olivier B., en poste au tribunal judiciaire de Dijon, a été révoqué de la magistrature l’été dernier.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Il a dû troquer sa robe de magistrat pour les habits de prévenu. Olivier B., 56 ans, est renvoyé, vendredi 18 février, devant le tribunal correctionnel de Besançon (Doubs) pour « instigation, non suivie d’effet, à commettre un viol » sur sa propre fille, alors âgée de 12 ans. Présumé innocent, il encourt jusqu’à 7 ans de prison ferme.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal