Conseiller de Macron, le député Solère est suspecté d’avoir détourné 167 000 euros d’argent public

Par

Déjà mis en examen pour fraude fiscale et trafic d’influence, le député des Hauts-de-Seine est désormais suspecté d’avoir détourné 167 000 euros de frais de mandat pour des dépenses sans lien avec son activité parlementaire, selon des informations de Mediapart.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’enquête judiciaire qui vise le député Thierry Solère ne cesse de s’étoffer au fil des mois. Le parlementaire LREM des Hauts-de-Seine, qui vient d’être promu à l’Élysée, est déjà mis en examen pour sept délits présumés, dont ceux de « fraude fiscale » et de « trafic d’influence passif », dans une enquête ouverte par le parquet de Nanterre et confiée à des juges d’instruction. Alors que l’élu se défend et conteste la procédure, voici qu’un nouveau front judiciaire se profile dangereusement.