Marseille : l’idée bulldozer contre le trafic de drogue

Par

Peut-on détruire un bâtiment pour résoudre un problème de sécurité et de trafic de stupéfiants ? À Marseille, les autorités voudraient démolir une barre HLM des quartiers Nord. Même parmi les policiers, l'idée fait bondir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Peut-on détruire un bâtiment pour résoudre un problème de sécurité et de trafic de stupéfiants ? À Marseille, les autorités voudraient, selon La Provence, démolir une barre située au Clos La Rose, une cité HLM des quartiers Nord. Une barre, présentée comme un repère de dealers, et devant laquelle, en novembre 2010, un adolescent de 16 ans avait été abattu par des balles de kalachnikov, et un autre de 11 ans blessé. Annoncée jeudi 12 avril dans les colonnes du quotidien régional, l’idée, attribuée au préfet pour la sécurité et la défense de Marseille, Alain Gardère, a pris de court bailleur social, habitants, élus locaux et acteurs sociaux du quartier qui s'interrogent sur une possible manœuvre politique à quelques jours de l'élection présidentielle.