Immigration: plaidoyer pour une plus grande mobilité

Par
A l'heure où la plupart des Etats européens durcissent leur législation sur l'entrée des étrangers, plusieurs universitaires, parmi lesquels Bertrand Badie, Rony Brauman et Catherine Wihtol de Wenden, publient un livre, Pour un autre regard sur les migrations, dont nous présentons des extraits en avant-première. Commandé par le ministère des affaires étrangères, l'ouvrage témoigne de la concurrence feutrée du quai d'Orsay avec le ministère de l'immigration.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un état des lieux des nouvelles tendances migratoires dans le monde et des propositions en faveur d'une gestion globale des enjeux liés à l'immigration : tel est l'angle choisi par Bertrand Badie, Rony Brauman, Emmanuel Decaux, Guillaume Devin et Catherine Wihtol de Wenden dans leur livre, Pour un autre regard sur les migrations, dont nous vous présentons des extraits en avant-première. Publié aux éditions La Découverte, l'ouvrage sera disponible en librairie à partir du 22 mai (10 euros). A l'heure où les Etats, notamment de l'Union européenne, durcissent leur législation sur l'entrée des étrangers, son intérêt principal est de décaler l'analyse: sans remettre en cause la souveraineté des pays à contrôler leurs frontières, ils dénoncent les «frontières fermées» qui «imposent la fixation, y compris clandestine, des migrants», et plaident pour une plus grande mobilité.