Evry, une ville sous la poigne de Valls

Par

La nomination de Manuel Valls au ministère de l'intérieur n'est pas une surprise pour les habitants d'Évry, habitués, ces derniers mois, à voir leur député et maire plus souvent à la télé que dans la ville. En revanche, l'annonce de son arrivée place Beauvau est diversement appréciée. Reportage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyée spéciale à Évry (Essonne)

Depuis la victoire de François Hollande, le 6 mai, Évry, la capitale de l'Essonne, retenait son souffle, tout du moins une partie de ses 55 000 habitants, ceux qui sont les moins éloignés de la politique. Aujourd'hui, alors que Manuel Valls, le député et maire, président de la communauté d'agglomération Évry Centre Essonne, entre au ministère de l'intérieur dans le nouveau gouvernement, à Évry, on se prépare à voir Francis Chouat, son premier adjoint, un proche de Delanoë, lui succéder à la mairie. L’intéressé a pris quelques jours en famille à New York et assure qu’il ne se dérobera pas s’il doit lui succéder.