Attentat de Nice: le gouvernement hué

Par

Manuel Valls a été hué lors de la minute de silence ce lundi observée sur la promenade des Anglais à Nice. L'auteur de l'attaque du 14-Juillet « avait un intérêt certain et récent pour la mouvance jihadiste radicale », selon le procureur chargé de l'enquête François Molins.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le groupe État islamique a revendiqué, samedi 16 juillet, l'attentat de Nice, annonce l'agence Reuters, confirmant un message de la vitrine de Daech, Amaq, qui fait office d'agence de presse de l'entité terroriste islamiste.