Le terroriste, un homme mutique qui «mettait mal à l'aise»

Par

Au Rouret Bateco, le quartier de Mohamed Lahouaiej Bouhlel, au nord de Nice, on peine à croire à la « radicalisation » de l'auteur de la tuerie de jeudi soir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De grandes dents plantées dans les collines du nord de Nice. C'est dans les immeubles du quartier du Rouret Bateco que Mohamed Lahouaiej Bouhlel, l’auteur de l’attentat de Nice, a longtemps vécu avec sa femme et ses trois enfants, avant de quitter le domicile conjugal il y a plus d'un an. « J'ai compris que quelqu'un de chez nous était impliqué dans l'attentat de jeudi quand nous avons vu débarquer les policiers, raconte Jennifer, la gérante du tabac installé au pied des barres, mais je n'avais par contre aucune idée de qui cela pouvait être. »