Expulsée, Leonarda suscite une fronde à gauche

Par

Les conditions de l'arrestation d'une jeune Kosovare lors d’une sortie scolaire et son expulsion avec sa famille, à deux mois d’une possible régularisation, provoquent l’indignation. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis Mitrovica, où elle dort « sur des bancs », Leonarda Dibrani, 15 ans, Kosovare de la minorité rom, fait trembler la République. Les conditions de son arrestation lors d’une sortie scolaire et son expulsion vers le Kosovo, avec sa mère et ses frères et sœurs, à deux mois d’une possible régularisation, provoquent l’indignation à gauche au point que Matignon a jugé urgent, mercredi 16 octobre, d’intervenir.