L’Elysée veut percer le mystère de l’invitation de Djouhri à l’ambassade de France à Alger

Invité par l’ambassade de France, le sulfureux intermédiaire Alexandre Djouhri, qui n’a répondu à aucune convocation de la police dans l’affaire des financements libyens de Sarkozy, a bien failli réussir à rencontrer Emmanuel Macron lors d’une réception à Alger. L’Élysée tente de remonter le fil de cet incroyable imbroglio.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La poignée de main aura été évitée de justesse. Mercredi 6 décembre, alors qu’il terminait sa visite éclair à Alger par une réception des Français de l’étranger à la Villa des Oliviers de l’ambassade de France, Emmanuel Macron a failli se retrouver nez à nez avec Alexandre Djouhri, l’apporteur d’affaires le plus sulfureux de la chiraquie et de la sarkozie. L’homme est notamment au cœur de l’enquête sur les financements libyens de Nicolas Sarkozy.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal