La contrôleuse des prisons demande de « suspendre les incarcérations » à Bois-d’Arcy

Cette maison d’arrêt des Yvelines est surpeuplée. La contrôleuse générale des lieux de privation de liberté Dominique Simonnot dénonce des « conditions de détention indignes » et une « désorganisation générale de la détention ».

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

PDF

C’est une demande très rare. Dans des recommandations d’urgence publiées ce 16 décembre au Journal officiel, la contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL), Dominique Simonnot, recommande de « suspendre les incarcérations » à la maison d’arrêt de Bois-d’Arcy (Yvelines).

Cet établissement pénitentiaire est « surpeuplé », fait-elle valoir. Elle indique y avoir constaté sur place à la mi-septembre des « conditions de détention indignes », notamment un taux d’occupation de 165 % et une « désorganisation générale de la détention », qui ne permettaient « de garantir ni la sécurité des personnes écrouées ni celle des personnes qui travaillent au centre pénitentiaire ».

La maison d’arrêt comptait au moment du contrôle 867 détenus pour 530 places théoriques. « 466 détenus sont hébergés à deux dans des cellules individuelles, 201 détenus sont hébergés à trois, toujours en cellule individuelle », d’après la contrôleuse des prisons. Elle demande d’y cesser toute incarcération, en attendant « qu’une inspection générale de la justice confirme que la sécurité des détenus est assurée […] et que [les] conditions de travail permettent [aux surveillants] d’assurer l’ensemble de leurs missions ».

En réponse à ce contrôle, le ministre de la justice, Éric Dupond-Moretti, avait envoyé plusieurs « observations » le 30 novembre, dans lesquelles il convenait que la surpopulation carcérale dans cette maison d’arrêt était « préoccupante ».

La contrôleuse des prisons recommande aussi de garantir aux détenus « le respect de leur santé et de leur intégrité physique », notamment face au risque d’incendie, ainsi que l’accès dans leur cellule à « une plaque chauffante, un réfrigérateur et à de l’eau chaude ».

Le 15 mars 2021, Mediapart avait reçu Dominique Simonnot dans l’émission « À l’air libre ». Elle avait notamment réagi à notre reportage sur la prison de Bois-d’Arcy. Nous rediffusons cette émission.

*

© Mediapart

Voir ou revoir toutes nos émissions ici.

La rédaction de Mediapart

Voir la Une du Journal