Migrants: Macron s'indigne de la comparaison avec des "rafles"

Par
Emmanuel Macron a dénoncé mardi la comparaison faite entre le recensement de migrants dans les centres d'hébergement d'urgence institué par une circulaire controversée portée par son ministre de l'Intérieur Gérard Collomb et les "rafles", fustigeant une attitude "indigne" du débat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

CALAIS, Pas-de-Calais (Reuters) - Emmanuel Macron a dénoncé mardi la comparaison faite entre le recensement de migrants dans les centres d'hébergement d'urgence institué par une circulaire controversée portée par son ministre de l'Intérieur Gérard Collomb et les "rafles", fustigeant une attitude "indigne" du débat.