En Seine-Saint-Denis, des milliers d'élèves du primaire se retrouvent sans enseignant

Par

Dans le département le plus défavorisé de France, environ sept mille élèves du primaire se retrouvent souvent sans professeur ni remplaçant. Les jeunes sont répartis dans d'autres classes, mais les parents ne supportent plus ces pis-aller et réclament des solutions pérennes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À force, ils craignent que leurs enfants ne deviennent experts en coloriage. Tous les matins ou presque, des parents de Seine-Saint-Denis se demandent si leurs enfants auront un enseignant face à eux. En cas d’absence, les écoliers rentrent chez eux si les parents peuvent les garder ou sont répartis dans les autres classes passant leur journée à faire des dessins et autres activités manuelles. Accumulant automatiquement du retard dans leurs apprentissages.