mot de passe oublié
Soutien

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert

ABONNEZ-VOUS
Mediapart jeu. 11 févr. 2016 11/2/2016 Dernière édition

Renseignement: «Il peut y avoir des pratiques qui sortent de la loi» selon Manuel Valls

18 juin 2013 | Par Louise Fessard

Le ministre de l'intérieur a présenté lundi sa réforme des services de renseignement, dont la DCRI sort renforcée. Manuel Valls a reconnu qu'il pouvait « y avoir des pratiques qui sortent de la loi », mais il a renvoyé tout renforcement du contrôle de la DCRI à 2015.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le ministre de l’intérieur Manuel Valls a présenté lundi 17 juin 2013 place Beauvau sa réforme des services de renseignement devant 220 membres de la Direction centrale du renseignement (DCRI), de la sous-direction de l'information générale (SDIG) et de la direction du renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP). Pas question de toucher à la DCRI, ce « FBI à la française » voulu et créé en 2008 par Nicolas Sarkozy, malgré les « failles » révélées par l’affaire Merah et les pratiques controversées de son ancien patron Bernard Squarcini, mis en examen dans l’affaire des fadettes du Monde (1).