Réformes du chômage et des retraites: Castex appuie sur le frein

Par

La réforme de l’assurance-chômage est suspendue pour au moins six mois et celle des retraites renvoyée à un horizon encore flou. Vendredi, au cours d’une « conférence du dialogue social », le nouveau premier ministre a donné des gages aux syndicats. Et c’est inédit pour le macronisme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On a cru percevoir comme un discret soupir de soulagement collectif. Ce vendredi 17 juillet, à la mi-journée, les responsables des organisations syndicales et patronales ont défilé au micro posé devant l’hôtel Matignon, où ils avaient été conviés par le nouveau premier ministre Jean Castex à une « conférence du dialogue social ». Et tous ont reconnu un changement de style, voire de méthode.