Tennis: la fédération mondiale clôt l’affaire du faux diplôme de Bernard Giudicelli

Par

Le comité d’éthique de l’International Tennis Federation estime « qu’il n’existe pas des preuves suffisantes » d’une irrégularité dans l’affaire du faux doctorat d’économie du président de la fédération française, mais il relève que l’intéressé a approuvé, avant publication, le CV erroné « sans demander de corrections ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Révélée par Mediapart, l’affaire du faux doctorat d’économie du président de la Fédération française de tennis (FFT), Bernard Giudicelli, est refermée par le comité d’éthique de la fédération mondiale, l’International Tennis Federation (ITF). Par un communiqué (en anglais), le comité d’éthique fait en effet valoir que, pour lui, l’affaire est close.