Gilets jaunes: après les annonces de Macron, l’intendance priée de suivre

Par

Les mesures promises par le président de la République ont donné lieu à une semaine de réflexions tous azimuts au gouvernement, au Parlement et dans l’administration. Le plan de l’exécutif a été détaillé par Édouard Philippe. Il doit désormais être traduit dans la loi et dans l’urgence.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il aura fallu une semaine. Une semaine pour trouver la façon de traduire concrètement les mesures annoncées par Emmanuel Macron le 10 décembre. Une semaine, et pourtant le compte n’y est toujours pas, du moins sur la proposition phare du président de la République, voulant que « le salaire d’un travailleur au Smic augmentera de 100 euros par mois dès 2019 ». Lundi 17 décembre, Édouard Philippe a détaillé dans Les Échos le projet de loi d’urgence censé répondre à la crise des « gilets jaunes », qui sera présenté en conseil des ministres mercredi et devra être voté avant la fin du mois.