La gestion Estrosi est une nouvelle fois étrillée dans un rapport

Par

Après le grand stade de Nice, les parkings et les comptes municipaux, la chambre régionale des comptes Provence-Alpes-Côte d’Azur vient de publier un rapport très critique sur la gestion des stations de ski du Mercantour par Christian Estrosi. La CRC pointe des «irrégularités».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et de quatre. En moins de deux ans, la chambre régionale des comptes (CRC) Provence-Alpes-Côte d’Azur a publié quatre rapports critiques sur des entités contrôlées par l’ancien maire de Nice et actuel président de la métropole Nice Côte d’Azur, Christian Estrosi : le stade Allianz Riviera (juin 2015), la Semiacs, société d’économie mixte gestionnaire des parkings niçois (septembre 2015), la ville de Nice (février 2016) et les stations de ski du Mercantour (janvier 2017).